Pompe à chaleur

Ce système utilise l’énergie gratuite et renouvelable de l’environnement pour alimenter différents émetteurs de chauffage.

La pompe à chaleur (PAC) va puiser des calories dans l’air extérieur (aérothermie), dans le sol (géothermie) ou dans l’eau (nappe, puits) et les transfère à l’intérieur.

La chaleur puisée peut alimenter divers émetteurs à l’intérieur du logement :
  • Pour du chauffage seul : radiateurs à eau, plancher chauffant.
  • Pour le chauffage et le rafraichissement : ventilo-convecteurs, plancher chauffant-rafraichissant.
  • Pour le chauffage et la climatisation : systèmes à diffusion d’air monobloc/splits systèmes /multi-split.

Pompe à chaleur Air/EAU

Le groupe extérieur

Absorbe la chaleur contenue dans l’air extérieur

Le module intérieur

Transmet à l’eau de chauffage la chaleur absorbée par le groupe extérieur

PAC aérothermiques AIR/EAU en relève de chaudière

Une pompe à chaleur air/eau peut aussi être intégrée à une installation de chauffage central existante (gaz ou fuel) dans ce cas on parle de pompe à chaleur en relève de chaudière. Elles permettent ainsi d’économiser du combustible et de limiter les rejets nocifs de combustion.

Durant la plus grande partie de l’hiver la pompe à chaleur fonctionne en priorité tant que son rendement est acceptable, c’est-à-dire au dessus d’un seuil de température extérieure. En pratique, pour toutes les températures extérieures jusqu’à – 5°C environ (température d’équilibre), la pompe à chaleur fonctionne seule. Pour les températures extérieures plus basses, la chaudière fuel vient l’épauler en fournissant le complément. Elle permet donc de consommer le fuel qu’aux périodes les plus froides, qui représentent en France un nombre de jours restreints.

Sans entraîner de perte de confort, il existe un moyen simple et efficace d’économiser 70% de fuel et de réduire d’environ 40% à 50% la facture énergétique. Autre avantage, le client bénéficie en permanence de deux sources d’énergie parfaitement indépendantes.

Le remplacement de chaudière

PAC AIR/EAU

La solution idéale en rénovation

La plupart des fabricants ont conçu de nouvelles pompes à chaleur air/eau, basse (55°c) et haute température (80°C) qui remplacent efficacement votre chaudière fuel ou gaz.

Ces pompes à chaleur permettent de moderniser une installation ancienne, plus besoin désormais de changer vos radiateurs, elles s’adaptent à la plupart des émetteurs existants (radiateurs, ventilo-convecteurs..), tout en maintenant le même niveau de confort.

Le fonctionnement de ce type de pompe à chaleur (jusqu’à une température extérieure de -20°C pour les pompe à chaleur air/eau) leur permet d’assurer lui seul et tout au long de l’année, la totalité du chauffage et éventuellement la production d’eau chaude sanitaire.

Au final, elle apportera une importante réduction des consommations et des rejets de gaz polluants car elle génère 3 à 4 fois moins de CO2 qu’1 kWh produit par une chaudière à énergie fossile.

Points à vérifier

Les conditions d’intégration d’une pompe à chaleur dans une installation existante impliquent aussi de connaître la température de départ d’eau de chauffage pour s’assurer que les radiateurs peuvent dispenser toute l’énergie que peut produire la pompe à chaleur. Cette condition est souvent remplie car les installations anciennes sont souvent équipées avec des radiateurs « surdimensionnés ».

L’installation d’une pompe à chaleur peut entraîner une modification de la puissance électrique souscrite ou un changement de branchement qui, de monophasé, peut devenir triphasé.

Les performances des pompes à chaleur air / eau sont variables en fonction de deux paramètres importants :

  • La température du circuit d’eau devant alimenter les émetteurs de chauffage.
  • La température de l’air extérieur (pompe à chaleur air / eau), variable tout au long de la période de chauffage mais aussi en fonction de l’implantation géographique du bâtiment à chauffer

En ce qui concerne le premier paramètre, le choix est entre les mains de l’installateur. Avec des radiateurs la température de départ d’eau sera souvent supérieure à 55°C à moins d’avoir des radiateurs basse température.

En ce qui concerne le deuxième paramètre, il est évident que l’on réservera les pompes à chaleur air / eau aux régions dont le climat n’est pas trop rigoureux, et on évitera de les implanter en altitude.

Malgré tout, il sera indispensable de prévoir un appoint pour les jours les plus froids. Généralement cet appoint sera électrique, mais tout autre type d’appoint peut être prévu.

 

Les émetteurs :

Système ventilo-convecteur

Le système ventilo-convecteur est un dérivé du multi split system. Comme ce dernier, il permet de réguler la température de plusieurs pièces en même temps.

Fonctionnant à partir d’une pompe à chaleur qui l’alimente en eau chaude ou en eau froide, le système ventilo-convecteur est raccordé à plusieurs unités intérieures.

Réparties dans les pièces d’une maison ou d’une entreprise, ces unités filtrent l’air, puis le chauffent ou le refroidissent, avant de le rediffuser.

Plancher chauffant

Un plancher chauffant est un système de chauffage basse température destiné à chauffer un local, un habitat ou un local utilisant la surface du sol pour chauffer l’air intérieur et octroyer un confort thermique optimal tant sur le plan de la température résultante, que du confort acoustique (pas de bruit), que du confort visuel (pas d’émetteur visible) que de la qualité d’air intérieur (pas de mouvement de poussières).

Le principe consiste à chauffer à très basse température une grande surface (par exemple le sol de l’habitat) au lieu de plusieurs petites surfaces très chaudes (tel radiateurs à eau chaude) en délivrant le même nombre de calories. On parle en général de plancher chauffant à basse température (PCBT) ou chauffage au sol à basse température.

Il existe deux types de plancher chauffant :

  • Le plancher chauffant basse température à circulation d’eau : un circuit d’eau chaude serpente dans le plancher pour chauffer la surface du sol, qui ne dépasse en aucun cas 28°C (norme fixant la température maximum du plancher chauffant),
  • Le plancher chauffant électrique ou plancher rayonnant électrique : un câble chauffant (résistance électrique) chauffe le plancher par effet joule.

Le plancher chauffant à eau est le meilleur mode de diffusion actuel. Offrant le choix de l’énergie, c’est aussi l’un des plus économiques à l’usage car il fonctionne aujourd’hui en basse température.